FLASH

En salles le 24 février

NAHID: LES PASSIONS IRANIENNES D'IDA PANAHANDEH
EN SALLES LE 24 FÉVRIER

Au coeur d’une société en pleine mutation, Ida Panahandeh signe un premier long métrage étonnant et exalté. Une histoire universelle transposée dans les circonvolutions d’une société patriarcale en pleine ébullition. Nahid, jeune mère divorcée, a obtenu la garde de son fils à condition de ne pas se remarier. Une condition qui s’ouvre sur un véritable dilemme lorsqu’elle tombe amoureuse de Massoud, gérant d’un hôtel au bord de la mer Caspienne. Un choix impossible va s’imposer à Nahid: la garde de son fils ou vivre une grande histoire d’amour. Une lecture sans concession sur une société qui interdit l’adultère, l’émancipation des femmes et qui subordonne chacun des actes essentiels à l’autorité masculine. La réalisatrice porte néanmoins à l’écran les ferments d’un véritable changement. La société iranienne s’interroge, évolue, devient un peu plus franche dans ses rapports intergénérationnels. Comment s’exprime aujourd’hui la féminité des iraniennes? Quel regard porte la société sur les familles recomposées? La célèbre comédienne Sareh Bayat (Une séparation) incarne magistralement ce personnage émancipé, passionné par son rôle de mère et d’amante mais tiraillée par des contingences matérielles  de plus en plus oppressantes. Un film porté par des comédiens bouleversants et qui ouvre des grandes fenêtres sur l’avenir d’un pays aux traditions séculaires. Rencontre avec la réalisatrice Ida Panahandeh

 

Vous signez un film d’une rare lucidité sur l’émancipation des femmes et l’évolution de la société iranienne. Peut-on parler d'un film militant? 

Je ne crois pas que ce soit quelque chose que j’ai voulu particulièrement montré. Les femmes qui vivent en Iran sont combatives, elles tiennent à leur autonomie, elles se battent pour améliorer leur condition, c’est un fait. Je ne fais pas un film pour tenir un discours idéologique. J’ai voulu montrer une histoire qui me parait intéressante et j’ai une façon intuitive d’écrire et de tourner. La société iranienne est une société toujours extrêmement vivace, en ébullition et très chaotique. Les paris, les jeux existent depuis toujours, notamment dans le nord de l’Iran. Il y a également de plus en plus de divorces … une forme de dynamisme dans l’évolution iranienne. C’est une société très vivante.

Comment s’est passé le tournage et comment s’est fait le choix de Sareh Bayet pour incarner Nahid? 

Sareh n’était pas mon premier choix mais une fois que j’ai vu le film on a été intimement persuadé que c’était la bonne décision. Elle a une telle faculté de s’approprier le rôle, de travailler l’accent du nord de l’Iran qui est très spécifique; elle a beaucoup appris sur la complexité de cette femme et a fait un travail  formidable. J’ai eu beaucoup de chance de travailler avec elle. Le tournage s’est fait à la fin de l’automne 2014 et on  n’a pas eu de contraintes particulières si ce n’est la contrainte économique. On a dû tourner très vite, dans le froid, les journées était longues, épuisantes. J’ai eu la meilleure équipe du monde. C’était mon premier film, ainsi que pour mon co-scénariste, mon chef opérateur, mon compositeur, on était tous passionnés et avides de voir sur un écran ce dont on avait rêvé et c’est ce qui nous a permis de survivre à l’épreuve de la difficulté financière.

Comment le film a t-il  été accueilli? 

Le film a été présenté en Espagne, Gréce, Suisse, Allemagne, en amérique latine, en Inde, en Chine…. Il a bien circulé et les réactions ont été très positives. C’est la plus belle des récompenses pour moi. Cela m’a remplie de joie d’être reconnue à travers le monde pour cette histoire;  se dire que des personnes ont pu adhérer au film. Le fait qu’il ait eu un prix à Cannes ou d’autres prix dans d’autres festivals me  touche beaucoup. 

En salles le 24 février

 

Un film d' Ida Panahandeh

 

Avec Sareh Bayat, Pejman Bazeghi, Navid Mohammadzadeh



RECHERCHE KIOSQUE
Date
Région
Type d'event
10 EUR et moins !
BALLET
CINÉMA
COMÉDIE
CONCERT
HUMOUR
JEUNE PUBLIC
LES MUST !
LOISIRS
MAGIE SHOW
OPERA
SHOW TV
SPECTACLE MUSICAL
THÉÂTRE

theatre paris
concert paris
reduction paris
reduction theatre paris
reduction concert paris
theatre prix reduit
theatre prix reduit paris
concert prix reduit
concert prix reduit paris
theatre paris pas cher
concert paris pas cher