FLASH

Un monstre à mille têtes

UN MONSTRE À MILLE TÊTES: TÊTE TÊTE AVEC À RODRIGO PLA
EN CE MOMENT AU CINÉMMA

Pour son troisième long métrage, le réalisateur uruguayen, Rodrigo Plá, nous emporte dans un thriller totalement nouveau. Un road movie urbain porté par la comédienne Jana Raluy sur fond de corruption de compagnies d’assurance. Pour sauver son mari d’un cancer, Sonia Benet est prête à tout pour obtenir la prescription et le remboursement d’une chimiothérapie très coûteuse. Au delà des méandres de l’administration totalement décalée avec l’urgence clinique, Rodrigo Plá lève le voile sur un système généralisé de corruption des mutuelles et compagnies d’assurance. Jusqu’où un anonyme peut aller pour faire plier le colosse que représentent les sociétés privées d’assurance maladie? Au travers d’un scénario très habile qui légitime une action jusqu’au-boutiste, on est porté par le sursaut d’une épouse déterminée qui fait éclater le jeu de la moralité. 

 

Closevent: y  a t-il eu un fait divers déclencheur pour l’écriture de ce scénario?

Rodrigo Plá: il n y a pas d'élément déclencheur pour ce film. C’est mon épouse, Laura Santullo, qui m’a proposé cette histoire et j’étais très enthousiaste dès le début. Elle a écrit un premier roman à la première personne avant de l’adapter pour le cinéma. Cela reflète nos inquiétudes. Nous étions en Uruguay pour le film La Demora, quand nous sommes revenus au Mexique, nous n’avions pas de mutuelle. La sécurité sociale mexicaine n’était pas suffisante pour fournir les soins de la population et la mutuelle devenait obligatoire. On a dû en choisir une et on avait de très nombreuses interrogations. Lorsque le film a commencé à être présenté, de nombreux cas similaires au film et des témoignages nous ont été rapportés au Mexique et en Argentine.

 

Closevent: Peut-on parler de film militant ou d’une pure fiction?

Rodrigo Plá: militant? non.  C’est inévitable que dans chaque film il y ait l’idéologie du réalisateur et de l’auteur qui s’expriment. Les intérêts, les réflexions sur la condition humaine de chacun sont présents dans tous processus créatifs. Les thèmes sociaux nous inspirent, mais ce qui nous a intéressés le plus est ce qui rapproche les personnages, les fait interagir. 

 

Closevent: l’héroïne utilise un revolver pour se faire justice alors qu’elle aurait pu se tourner vers une association de malades, les réseaux sociaux…. Pourquoi ce choix?  

Rodrigo Plá: quand on fait un film on peut avoir plusieurs lectures ou plusieurs idées. Par exemple, avoir une arme chez soi est-il bon ou pas? Une auteure sud-africaine disait: « qu’un animal blessé ne pleure pas, il mord » ; c’est un peu ce qui se passe chez cette femme. Face à la mort imminente de son mari qu’elle ne peut assumer et le désinvestissement des institutions, elle se lance dans cette aventure vaine, instinctive et animale.

Closevent: la moralité est l’un des personnages central du film. Sa « définition » évolue sans cesse. Tout ce que fait l’héroïne est condamnable mais il est impossible pour le spectateur de la condamner. Comment avez-vous travaillé?

Rodrigo Plá: depuis La Demora, mon précédent film, on travaille sur des personnages qui ne sont ni bons ni mauvais et qui se trouvent confrontés à leurs frontières éthiques et morales. Ils doivent faire un choix et ne prennent pas souvent le bon chemin. J’avais un professeur qui me disait qu’une histoire mérite d‘être racontée que si il y a un dilemme éthique à l’intérieur. C’est ça que l’on a voulu raconter. Sonia sait que ce n’est pas une solution de sortir une arme, mais elle le fait tout en sachant qu’elle se trompe. Cela donne plus de complexité au personnage. Puis, on a également souhaité raconter l’histoire selon différents points de vue pour donner de la distance au thriller et offrir d’autres lectures possibles.


RECHERCHE KIOSQUE
Date
Région
Type d'event
10 EUR et moins !
BALLET
CINÉMA
COMÉDIE
CONCERT
HUMOUR
JEUNE PUBLIC
LES MUST !
LOISIRS
MAGIE SHOW
OPERA
SHOW TV
SPECTACLE MUSICAL
THÉÂTRE

TANIA DUTEL AU POINT VIRGULE  |  DRÔLE D'ÉPOQUE AVEC DIDIER MARY À LA BOITE À RIRE  |  ABSOLUTELY HILARIOUS -SUMMER EDITION- A LA COMEDIE SAINT-MARTIN  |  LA MACHINE DE TURING AU THÉÂTRE MICHEL  |  A.G.P.T.K. AU LAURETTE THEATRE  |  PARIS BARBES TEL-AVIV À LA COMÉDIE SAINT-MARTIN  |  VOTRE CORPS ME PARLE AVEC MARINE LE CLEZIO À LA BOITE À RIRE  |  ALEXIS LE ROSSIGNOL AU POINT VIRGULE  |  TOPITO COMEDY NIGHT AU POINT VIRGULE  |  AUDREY DAVID À LA BOITE À RIRE  |  TONY SAINT LAURENT DANS INCLASSABLE AU POINT VIRGULE  |  MARION MEZADORIAN DANS PÉPITES AU POINT VIRGULE  |  SUR LES TACES D'ARSENE LUPIN: ENTRE MAGIE ET MENTALISME AU LAURETTE THEATRE  |  HUIS CLOS DE JEAN-PAUL SARTRE AU LAURETTE THEATRE  |  CASTINGS ET CASTAGNETTES À LA COMÉDIE SAINT-MICHEL  |  LE TREMPOINT AU POINT VIRGULE  |  DESPERATE HOUSEMEN AU GRAND POINT VIRGULE  |  DOULLY DANS ADMETTONS AU POINT VIRGULE  |  BOODER IS BACK AU GRAND POINT VIRGULE  |  BETTY'S FAMILY AVEC VÉRONIQUE GENEST AU THÉÂTRE DE LA BRUYÈRE  |  ENTRE AMIS AU THÉÂTRE BO SAINT-MARTIN  |  FELIX DHJAN DANS NUANCES AU POINT VIRGULE  |  ELISABETH BUFFET DANS OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE AU GRAND POINT VIRGULE  |  CONDAMNÉE D'APRÈS LE DERNIER JOUR D'UN CONDAMNÉ DE VICTOR HUGO AU LAURETTE THÉÂTRE  |  PSYCHOLOVE AU LAURETTE THÉÂTRE  |  GAETAN MATIS DANS SEUL ENSEMBLE AU POINT VIRGULE  |  KARINE DUBERNET DANS SOURIS PAS ! AU POINT VIRGULE  |  QUELLE FAMILLE ! A LA GRANDE COMÉDIE

Découvrez CLOSEVENT : Invitations, réduction et place de théatre et concert à prix réduit et gratuit pour vos sories VIP.PLus de 100 spectacles gratuit à Paris et dans toutes la France !

theatre paris
concert paris
reduction paris
reduction theatre paris
reduction concert paris
theatre prix reduit
theatre prix reduit paris
concert prix reduit
concert prix reduit paris
theatre paris pas cher
concert paris pas cher